POURQUOI LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE EST INDISSOCIABLE DE LA SANTÉ AU TRAVAIL*

par Dominique Mariani  -  19 Mars 2022, 20:02  -  #LA BOITE À OUTILS EN SANTÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT, #MANAGEMENT, #QUART D'HEURE SÉCURITÉ, #RISQUES PROFESSIONNELS, #RPS, #SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL, #TMS

Le constat :

  • Les organisations de travail sont pavées de bonnes intentions.
    • Parfois, ces bonnes intentions entrainent de mauvais résultats en termes de performance car elles peuvent être liées aux relations de travail.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

  • Pour répondre aux obligations en termes de résultats économiques, techniques ou organisationnels en oubliant le facteur humain.

Quelle devrait être la démarche ?

  • Réfléchir sur l’organisation du travail en faisant le lien entre Performances et relations de travail.

Mais, après tout, POURQUOI changerions-nous les relations de travail ?

  • Parce qu’en agissant sur les relations de travail, on agit sur :
    • La performance Humaine. Aller au-delà des logiques « d’adaptation » des individus …pour agir sur les causes dans l’organisation.
    • La performance Économique. Agir aux divers niveaux de décisions de l’entreprise… du niveau stratégique à la régulation concrète et locale du travail.
    • La performance Réglementaire. Le manager comme acteur de la santé de tous…et celle de son entreprise !

Comment faire ?

  • Admettre d’abord que les différentes logiques à l’œuvre dans les activités de travail…
    LOGIQUES DE TRAVAIL

 

*Connaître le modèle d’analyse de l’ANACT expliquant les 4 GRANDES FAMILLES DE TENSIONS AU TRAVAIL pour les réguler afin d’éviter un effet de spirale vers un fonctionnement de + en + dégradé ayant pour conséquences les dégradations conjointes de La santé sécurité des salariés et de la performance économique de l’entreprise

 

Les comprendre afin de diminuer les tensions en mettant en place des processus de

régulation issus de la recherche des contraintes qui créent les tensions et des ressources qui permettent de les diminuer. Le tout dans le respect des besoins de l’entreprise et des salariés afin d’améliorer conjointement la performance économique de l’entreprise et la santé au travail des salariés.

 

Facteurs perçus comme des obstacles à la possibilité de faire un bon travail (sens, intérêt…), Ils freinent l’entraide, la coopération et dégradent les relations collectives. Ils contribuent à une appréciation négative des conditions de travail.

 

Facteurs perçus comme favorisant un bon travail, l’engagement, de bonnes relations de travail et la cohésion sociale. Ils aident à résoudre les difficultés individuelles et sont vus comme des appuis pour travailler avec efficacité.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :